Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 11:32

1° À Grenoble, un avocat s’est vu placé en hôpital psychiatrique après une garde à vue. Je ne veux pas savoir les motifs de l’interpellation de cet avocat. Ce que je constate, c’est qu’un tribunal a usé de l’aide de psychiatre comme simple moyen de privation de liberté. Le but des placements autoritaires en hôpital psychiatrique, est avant tout un moyen de protection d’un individu pour lui-même et pour les autres. Heureusement que des psychiatres, qui, ne se considèrent pas comme des auxiliaires de justice, ont infirmé le placement de l’individu interpellé.

Ce fait n’a pas été très commenté par la presse nationale, en raison de l’ actualité de la semaine qui étaitt dominée par les manifestations de rue et la pénurie de carburant. Il importe de réfléchir à une justice et une psychiatrie qui sont en train de se soviétiser.

2° Un professeur de médecine a été convoqué par le Conseil de l’ordre des médecins pour des propos contestables et contestés sur la pratique vaccinale. Je précise que je ne suis pas du tout d’accord avec les arguments de ce médecin, qui ne dit pas des contre-vérités, mais, qui, mélange vérités et contre-vérités. Néanmoins, je trouve parfaitement inutile de sanctionner ce praticien, car il y a suffisamment d’organes de presse pour contredire ce médecin, qui, abuse de sa notoriété pour émettre une opinion personnelle mais qui, comme tout un chacun, a le droit de dire des sottises.

3° Il y a d’ailleurs beaucoup de faits qui sont tout a fait en contradictions avec la déontologie des médecins et qui apparemment ne sont pas sanctionnés. Certains praticiens de la chirurgie réparatrice pratiquent l’hymenoplastie (chirurgie de la virginité ) et mettent sur internet des sites qui sont de véritables placards publicitaires.

Il paraît que la pratique de la chirurgie, qui n’est pas un commerce,ne doit pas user de la publicité.

4° Je voudrais aussi m’indigner contre cette manière de stigmatiser des intellectuels médiatiques taxés de réactionnaires. Il est permis de critiquer BHL, Finkelkrault, Michel Onfray, Kamel Daoud, Boualem Sansal ou Caroline Fourest. Il serait judicieux de les critiquer sur des arguments et non pas sur leur personne en tant que tel. Cette technique d’ostracisassions était utilisée par l’extrême-droite surtout dans les 30 puis par les communistes dans les années 50 et 60. Sartre l’a utilisé contre Camus dans sa critique de l’Homme révolté. Cette manière de stigmatiser des personnes pollue le débat intellectuel. Je regrette beaucoup qu’un journal numérique comme Médiapart verse dans ce travers. Caroline Fourest a consacré son émission du 30 mai 2016 sur France-culture (1), sur ce sujet et cite le fameux proverbe chinois sur les imbéciles qui regardent le doigt plutôt que ce qu’il montre.

Jean-Pierre Bénisti.

(1) http://www.franceculture.fr/emissions/le-monde-selon-caroline-fourest/le-monde-selon-caroline-fourest-lundi-30-mai-2016

Partager cet article

Repost 0
Published by www.aurelia.myrtho.com
commenter cet article

commentaires