Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2020 1 06 /04 /avril /2020 16:02

Arbre du soir

 

Profonde majesté dont le bras noir s'incline

Dans le temps sans air et surtout sans ciel

Et la matière humide : l'obscurité

Touchante avec le soir, les énormes fougères

Et sans bruit sans oiseaux, la racine évidée

Par l'horrible malheur d'antan. Rêve !

Malheureux rêve en remplaçant les atmosphères, 

À la liberté quand le premier auteur....

 

Pierre Jean Jouve : Les Noces, Mercure de France 1964. Réédit Gallimard 1966

 

Tout est un et un  et un, et tout en un

Et un en Dieu

Et Dieu présent dans le tronc d'arbre mort

Pierre Jean Jouve : Les Noce

 

Arbre nu dévorant, ô mère et terre et mort !

Ombre de longue histoire, bouche sanglante

Satisfais et condamne l'homme en coeur long

Qui aspire à mourir dedans la main gluante.

Pierre Jean Jouve :Sueurs de sang , Mercure de France 1964. Réédit Gallimard 1966

 

 

Ibiza Mai 1984 Photo JPB

Ibiza Mai 1984 Photo JPB

Partager cet article

Repost0

commentaires