Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 11:44

Si je m'endormais au cœur du Rien dans des confins rongés d'eaux grises

Si je naissais dans des berceaux taillés dans le cœur des géants

Si j'avais le soleil pour dais, la nuit pour traîne et si le cœur

Du Monde résonnait avec les oiseaux sauvages dans mon cœur

 

Alors peut-être au centre de tout naîtrait une rose

Non plus un cri, mais une fleur vive dans un jardin

Et toutes les rumeurs, le bruit du ressac, le train des houles

Se tairaient pour une seule rose et son parfum.

 

Les arbres morts reverdiraient pour remonter dans leur voyage

Pour annoncer que sur les plages les hauts nuages et les vents

Ne croient plus aux Dieux morts, que tout revit dans la durée

D'une fleur d'un seul jour, que le temps partage le temps,

 

Et que tout continue et que tout recommence

Que l'intérieur regarde et parle et refleurit

Dans le silence revenu où l'on entend battre une rose.

 

 

 

 

Pierre Seghers

Racines in Disque Poésie de demain : Laurent Terzieff dit les poèmes de Pierre Seghers.

 

 

Olivier (Lourmarin 1961) © Jean-Pierre Bénisti

Olivier (Lourmarin 1961) © Jean-Pierre Bénisti

Partager cet article

Repost0

commentaires