Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 16:52

ANIMATIONS PROPOSEES PAR

LES RENCONTRES MEDITERRANENNES ALBERT CAMUS.

 

 Trois après–midis en compagnie d’ Albert Camus

devant  LA LIBRAIRIE MEMOIRE DU MONDE

 36, rue  Carnot - Avignon

Description : librairi_0.tmp

         

 

 

 

 

Programme :

 

 

Vendredi 17 juillet 2020 – 17h30/19h : Les sources d’inspiration du livre  « LA PESTE ».

Michèle Stubbe-Robinet, membre du bureau de l’association.

 

 

La Peste, paru en 1947, a trouvé de violents échos avec l’épidémie de Covid-19.  Cet ouvrage connaît depuis le début de cette année, une hausse spectaculaire dans les ventes, en France, partout en Europe, en Chine, aux Etats unis, au Japon… Le lire ou le relire est une évidence :  ce livre nourrit nos interrogations, il nous montre les travers d’un monde égotiste, asservi aux lois du marché, il nous invite aussi à être imaginatif pour plus de solidarité. 
Cette actualité prégnante, ce confinement morbide, m’ont aussi, fortement poussée à approfondir la lecture de ce roman. 

Cet exposé s’attachera plus particulièrement à mettre en exergue les multiples sources d’inspiration de Camus pour la rédaction de cette œuvre magistrale. 

 

 

Mercredi 22 juillet 2020 – 17h30/19h : Albert CAMUS et l’amitié.

Jean-Pierre Bénisti, Andrée Fosty, Michèle Stubbe-Robinet, membres du CA de l’association. 

 

 

Ils auraient eu cent ans en 2020 :  Hommage à quatre amis d’Albert Camus : Jean Daniel, Mohamed Dib, Jean Pelégri, Albert Memmi par Andrée Fosty & Michèle Stubbe-Robinet 

 

 

 

 

Suivi de la présentation du livre sur La correspondance Camus/Bénisti

                       par Jean-Pierre Bénisti

 

Présentation du livre coécrit par Jean-Pierre, fils de Louis Bénisti, ami de Camus, il eut le privilège de fréquenter Albert Camus. 

Cette correspondance, commencée dès 1934, se renforce au moment de l’aventure du Théâtre du Travail en 1936, se poursuit quasiment jusqu’au terme de la vie de Camus. Elle se distingue de celles qui ont déjà été publiées par la précocité des rencontres qui la fondent,  la confiance et la simplicité avec lesquelles les uns et les autres se livrent, à commencer par Camus lui-même ; on peut ainsi approcher le futur Prix Nobel dans les affres d’un premier mariage courant à l’échec, dans les difficultés liées à sa santé ou à ses finances, dans les doutes et les espérances d’une carrière littéraire encore en devenir puis dans le tourbillon de la maturité de sa vie et de sa création.

L’ouvrage comprend une cinquantaine de lettres échangées entre Albert Camus et des amis d’Alger que sont le peintre et sculpteur, Louis Bénisti, son frère cadet Lucien, pharmacien, et leurs épouses respectives qui étaient sœurs : Solange, à qui il avait donné des cours de philosophie pour la préparer au baccalauréat (un généreux corrigé de dissertation en témoigne), et Mireille, grande amatrice puis spécialiste d’arts asiatiques.

Ce livre témoigne aussi de l’effervescence et des aspirations créatrices d’une jeune génération éprise d’art dans l’Algérie des années 1930.

 

 

Vendredi 24 juillet 2020 – 17h30/20 h : NOCES entre l’homme et la nature -   Parallèle entre les paysages de l’Algérie,  exaltés  par Camus  et ceux de la Camargue chantés par  les Félibres 

 

par Annelyse Chevalier, auteur de Le bois des Rièges, cœur de la Camargue, Actes Sud, 2014.

       

"Noces", une ode à la nature, des couleurs, des saveurs, des odeurs, la lumière sublimée,  la présence obsédante du vent, la vie rude des hommes, la pauvreté de ceux qui vivent dans et avec cette aridité, mais pourtant comblés, notamment par la mer et le soleil... Deux terres   inspiratrices des artistes :  La Camargue,  racontée par les Félibres,  Tipasa, Djémila, célébrées par Camus. 

 

 

 

ANIMATIONS PROPOSEES PAR LES RENCONTRES MEDITERRANENNES ALBERT CAMUS.

Partager cet article

Repost0

commentaires