Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 10:27

    La mode est à l'indignation, depuis que Stéphane Hessel en a donné le la. Je sais qu'il n'est pas convenable de commenter des décisions judiciaires. Certaines décisions m'indignent.

     Tout d'abord : cet enfant né sous X qui est confié à ses grands-parents biologiques. Si cet enfant est né sous X, il ne doit pas connaître ses grands-parents. Il y a eu quelque part une violation du secret et le tribunal semble l'ignorer. Si l'enfant n'a pas été reconnu, c'est que la génitrice souhaite que l'enfant soit adopté, or il ne peut l'être par ses grands-parents.

    Je vous engage à ce sujet de consulter le blog du juge Rozenweig et d'écouter la chronique que Caroline Eliachef a faite ce matin sur France Culture.

 

     Une autre décision est tout a fait contestable. Elle émane je crois d'un service Enfance d'un Conseil Général qui enlève la garde d'un enfant confié à une famille gardienne, sous prétexte que cette famille est trop attachée à cet enfant. Si cette famille donne à cet enfant un trop plein d'affection. Il faudrait peut-être gérer ce trop plein et de ne pas traumatiser l'enfant en changeant son environnement.

 

     Les lois de bioéthique sont en discussion. Je tiens à affirmer d'une part mon hostilité à la levée de l'anonymat des mères accouchant sous X . Cette pratique est nécessaire, car elle permet d'éviter des drames. Il s'agit d'une mesure de protection. Je ne suis pas d'accord non plus avec la location d'utérus, même si on l'appelle gestation pour autrui. Cette pratique risquerait de devenir un commerce.

Partager cet article

Repost 0
Published by www.aurelia.myrtho.com
commenter cet article

commentaires

Jean-Pierre Bénisti 13/02/2011 11:56


Je vous signale que les cas évoqués dans mon article ont été commentés par le juge Rozenweig sur son blog :
http://jprosen.blog.lemonde.fr/
j'engage d'ailleurs tous mes amis à consulter ce blog


Jean-Pierre Bénisti 10/02/2011 19:19


Ma réponse au blog de JPB par Odile



Il y a eu violation du secret? quel secret? les grands parents étaient au courant de la grossesse de leur fille semble-t-il ...et ils n'ont pas réussi à la dissuader : ils veulent réparer
l'injustice faite à l'enfant.

1 **les enfants ont avant tout besoin d'amour et ce n'est pas dans les foyers de la DDASS, antichambre des adoptions –adoptions qui peuvent mettre bien longtemps avant de se concrétiser afin d'être
en conformité avec les "textes"-- que les enfants ont tout l'amour dont ils auraient besoin dans leur toute petite enfance...période décisive pour les structurer sur les plans psychoaffectif,
social, intellectuel;

Quand les parents sont défaillants dans leurs liens affectifs avec l'enfant et c'est le cas pour l'accouchement sous X, je ne comprends pas pourquoi l'amour d'une grand-mère et d'un grand-père ne
te semble pas le mieux adapté à son épanouissement. ..les liens du sang existent et quand ils sont accompagnés d'amour, c'est une réelle compensation à l'amour maternel défaillant, la société doit
aider à reconstituer les familles disloquées au lieu de mettre des obstacles!

As-tu vécu en pension ou en foyer? Quand le choix est décidé non pas en raison d’un éloignement des écoles mais par des parents qui se déchirent?

Enlevée à ma grand-mère (que j'appelais maman)qui m’a élevée avec l’aide ma tante depuis ma naissance jusqu'à l’âge de 8 ans, pour me placer dans un internat de la ville de Lyon, puis au Lycée,
j'ai dû mon éducation à de vieilles demoiselles de la bourgeoisie lyonnaise qui étaient strictes et indifférentes...heureusement j'avais eu mon lot d'amour, :mais quel déchirement que cette
séparation! Et cela a duré 11 ans !

Imagine un petit enfant né sous X et qui devient orphelin par la simple signature de sa mère qui le refuse...alors qu'il pourrait avoir une famille, et qu'il en a une.; on ne connaît pas les
raisons des adultes mais elles ne peuvent pas prévaloir sur les droits de l'enfant!!!

On n'a pas à juger la décision de la mère, sembles-tu vouloir dire, mais on n'a pas à priver l'enfant d'amour! Les démarches pour une adoption sont très longues et en attendant il souffre!

et la contraception? et l'avortement.? comment en arrive-t-on à mettre au monde un enfant que l'on refuse de voir après l'avoir porté 9 mois?

je suis sûre que les mêmes sont pour défendre les lois de la "bioéthique", et sont contre l'avortement ...de quoi se mêlent-ils?

à l'époque où la contraception et l'avortement n'existaient pas, cela pouvait à la rigueur se concevoir, mais désormais il faut admettre que la mère a été défaillante (on ne parle jamais du
père...qui peut l'être par hasard malheureusement)

le Vatican jusqu'à présent --un assouplissement est prévu--a toujours refusé aux fillettes et aux femmes violées de pouvoir avoir recours à l'avortement, ce n'est pas mieux que dans les sociétés
islamiques fondamentalistes qui condamnent la femme qui subit mais pas le violeur!



2**les couples qui n'arrivent pas à concevoir des enfants ont la chance que la science leur permette de faire porter leur futur bébé par une autre --et cela se fait dans presque toute l’Europe
sauf…la très catholique Pologne… même dans de nombreux pays très puritains- et la loi française archaïque le leur interdirait?

Le désir d'enfant est la plus belle chose de la vie mais c’est un choix personnel à une ou deux personnes ; et la seule considération à avoir c'est leur capacité à donner de l'amour!!!

L'accouchement sous X serait un réservoir d'enfants à adopter??? n'y a t-il pas assez de vrais orphelins sur terre? ce n'est pas une question ni à intellectualiser, ni à faire entrer dans des
statistiques!

Il n'y a pas si longtemps que la FIV faisait descendre dans la rue les émules de Christine Boutin! Mon facho de père a coupé les ponts avec une de ses filles (gynéco) parce qu’elle a souhaité un
enfant avec cette technique (son mari étant devenu stérile à la suite de séances de rayons)

En revanche je trouve complètement délirant que l’on ait pu espérer permettre aux enfants de retrouver leur géniteur en levant l’anonymat sur le don de sperme (qui ne correspond pas à un souhait
d’enfant) cela a été fort heureusement rejeté.