Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 20:03

Evelyne Baylet, directrice de la Dépèche du Midi vient de disparaître à l'âge de 101 ans. C'était le dernier témoin de la fameuse Khagne du lycée Bugeaud d'Alger ( Lycée Émir Abdel Kader aujourd'hui) qui comptait comme élève : Albert Camus , Claude de Fréminville, André Bélamich, Maurice Perrin et Évelyne Izac-Baylet

 

 

ACKagne Bugeaud 608

 

Sur la célèbre photo de la classe d’hypokhâgne du lycée Bugeaud, (lycée Émir Abdel Kader aujourd’hui) on reconnaît au centre Monsieur Paul  Mathieu, professeur de français, Monsieur Sauvage, proviseur, Monsieur Garoby, professeur d’histoire et géographie et Évelyne Izac (future Baylet) Au deuxième rang, à l’extrême droite, Jean Bogliolo, et de droite à gauche  André Bélamich, une étudiante inconnue et Claude de Fréminville, derrière le proviseur. Toujours au deuxième rang, mais à l'extrême gauche Marcel Chiapporé, puis Paul Boyer. Au dernier rang, de droite à gauche Maurice Perrin, puis Albert Camus sans calot.

André Belamich, devint traducteur de Federico Garcia Lorca  pour le compte des éditions Gallimard. Jean Bogliolo, qui obtint en hypokhâgne, le premier prix de philo devant Camus, s’essaya à l’écriture et publia chez Charlot Broussailles. Il devint ensuite un professeur de lettres estimé et resta au lycée Gauthier d’Alger jusqu’au début de l’indépendance de l’Algérie. Marcel Chiapporé devint professeur de grec à la faculté d'Alger.  Paul Boyer enseigna les lettres au lycée Bugeaud. Claude de Fréminville devint  le célèbre Claude Terrien, journaliste à Europe n°1. Évelyne Izac devint plus tard Evelyne Baylet, mère de Jean-Michel Baylet et directrice de la Dépêche du midi.  

Les autres personnes ne sont pas identifiables et  il est étonnant que depuis la disparition de Camus, ces personnes ne se soient pas manifestées auprès des camusiens.

Par la suite, la khâgne de Bugeaud devait avoir d’autres élèves prestigieux comme : Assia Djebbar, Jacques Derrida, Pierre Rivas ou plus récemment Jean-Pierre Castellanni  ou Mauricette Berne

Maurice Perrin fréquentait Camus à l’époque où il dirigeait le théâtre de l’Équipe et il le rencontrait souvent dans la Maison Fichu dite Maison devant le monde et dans l’atelier de Bénisti. En 1956, il participa aux côtés de Miquel, Simounet, Roblés, Maisonseul. Il fut assassiné par un commando de l'OAS le 25 novembre 1961


 

                                 Jean-Pierre Bénisti

 

 

 

Jeanne Delais, dans un ouvrage consacré à son mari Claude de Fréminville rapporte au sujet d'Évelyne Baylet :

"Vive, jolie, esprit délié, rapide à la riposte, dans les cours, se distinguait Évelyne Izac qui était capable de discuter avec autant de rigueur que les garçons et fascinait Camus et Fréminville. Elle épousera Jean Baylet. La meilleure élève de la classe, elle fut première en philosophie aux deux premiers trimestres. Camus ne lui vola cette place qu'au troisième trimestre. "C'est, à ce moment-là, dit-elle, que Jean Grenier commença à s'intéresser à lui." 

Jeanne Delais; L'ami de chaque matin, Grasset, Paris 1969

 

Partager cet article

Repost 0
Published by www.aurelia.myrtho.com
commenter cet article

commentaires